MARATHONIENNE

2004, Acier, H.115cm et H.130cm / Steel, Height : 45.2 '' and 51.1 ''

Born in 1925.
Died in 2013.

 

En

Philippe HIQUILY (1925-2013) is a singular French artist. A sculptor but also a furniture designer, HIQUILY has kept away from the art market and artistic movements. Free, hedonistic, he gives his works a spirit that is both dreamlike and surreal. The almost ubiquitous eroticism and the delicacy of his achievements contrast with the rawness of the recovery materials that serve as his basis.

HIQUILY joined the National Higher School of Fine Arts in Paris in 1953.

He quickly attended CESAR's workshop but developed a personal approach to sculpture: he used sheet metal, which was cheaper than bronze, and soda by direct metal technique. Her meeting with the artist Germaine RICHIER was decisive: she advised him, encouraged him and even commissioned him to use pedestals and harnesses for her own sculptures. HIQUILY was quickly one of the young artists who made the best days of Saint germain des Prés and after two exhibitions in the Palmes and Dragon gallery, he was contacted by the New York gallery The Contemporaries. The exhibition, organized in 1959, was a success. All the works are sold and one of them is acquired by the Guggenheim Museum. His success resonated in France and, in the same year, his sculpture "Jeremiah" won the critics' prize at the first biennial in Paris.

In the early 1960s he was spotted by the decorator Henri SAMUEL and quickly became an essential reference in the decoration industry. This lucrative activity allowed him to continue making sculptures.

From the 1980s, heavily influenced by the work of the American artist Alexander CALDER, he explored the question of mobility, balance and movement. By integrating electric motors into his works, he breathes a new dimension into the traditional design of sculpture.

His notoriety grew and his work was sealed in history and everyday life: the artist received public commissions (such as that of a 6-metre-high "Marathonian" for the city of Vitry-sur-Seine in 1981) and his work was represented in de museums (MOMA - Guggenheim, New York; Smithsonian American Art Museum, Washington; Museum of Contemporary Art, Montreal; National Museum of Modern Art and Centre Georges Pompidou, Paris; Havana Museum of Modern Art).

HIQUILY is an artist who claims pleasure, enchantment. It has upset our relationship to the work of art not only by giving sculpture many facets - sometimes art object, sometimes furniture - but above all by placing it at the center of an interventionist approach with the introduction of the rocking game ("The Funambuleuse " (1981), "Pirouettes" (1985-1990), "Galipettes" (1988-2000), "La Claudinette" (1999), "La Sauteuse" (2002).

 

Fr

Philippe HIQUILY (1925-2013) est un artiste français singulier. Sculpteur mais aussi créateur de mobilier, HIQUILY s’est tenu à l’écart du marché de l’art et des mouvements artistiques. Libre, hédoniste, il confère à ses œuvres un esprit à la fois onirique et surréaliste. L’érotisme quasi omniprésent et la délicatesse de ses réalisations contrastent avec l’aspect brut des matériaux de récupération qui lui servent de base.

HIQUILY intègre l’Ecole nationale supérieure des Beaux Arts de Paris en 1953.

Il fréquente rapidement l’atelier de CESAR mais développe une approche personnelle de la sculpture : il utilise la tôle, moins chère que le bronze, et la soude par la technique du métal direct. Sa rencontre avec l’artiste Germaine RICHIER est déterminante : elle le conseille, l’encourage et lui commande même des socles et des sellettes pour ses propres sculptures. HIQUILY fait rapidement partie des jeunes artistes qui font les beaux jours de Saint germain des Prés et après deux expositions dans les galerie Palmes et galerie du Dragon, il est contacté par la galerie newyorkaise The Contemporaries. L’exposition, organisée en 1959, est un succès. Toutes les œuvres sont vendues et l’une d’entre elles est acquise par le musée Guggenheim. Son succès a des échos en France et, la même année, sa sculpture « Jérémie » obtient le prix de la critique lors de la première biennale de Paris.

Au début des années 60 il est repéré par le décorateur Henri SAMUEL et devient rapidement une référence incontournable du milieu de la décoration. Cette activité lucrative lui permet de continuer à faire des sculptures.

A partir des années 1980, très influencé par l’œuvre de l’artiste américain Alexander CALDER, il explore la question de la mobilité, de l’équilibre et du mouvement. En intégrant à ses œuvres, des moteurs électriques il insuffle une nouvelle dimension à la conception traditionnelle de la sculpture.

Sa notoriété s’accroît et son oeuvre est scellée dans l’histoire et le quotidien : l’artistes reçoit des commandes publiques (comme celle d’une « Marathonienne » haute de 6 mètres pour la ville de Vitry-sur-Seine, en 1981) et son travail est représenté dans de nombreux musées  (MOMA & Guggenheim, New York ; Smithsonian American Art Museum, Washington ; Museum of Contemporary Art, Montréal; Musée National d’Art Moderne et Centre Georges Pompidou, Paris ; Musée d’art moderne de La Havane).

HIQUILY est un artiste qui revendique le plaisir, l'enchantement. Il a bouleversé notre rapport à l’œuvre d’art non seulement en donnant à la sculpture de multiples facettes - tantôt objet d’art, tantôt mobilier - mais surtout en la plaçant au centre d'une démarche interventionniste avec l'introduction du jeu de bascule (« La Funambuleuse » (1981), les « Pirouettes » (1985-1990), les « Galipettes » (1988 – 2000), « La Claudinette » (1999), « La Sauteuse » (2002).

 

Exhibitions

2011

" Hiquily, amazing sculptures exhibition ", Modern Art Gallery on Taïwan

 

2008

" Phillipe Hiquily ", exposition personnelle à la galerie LOFT (Paris, France)

 

2001

" Hiquily : Fers et pièces uniques, 1953-2001 ", exposition personnelle à la galerie Ratton-Hourdé (Paris, France)

 

1976-77

" Hiquily ", rétrospective à la maison de la culture d'Amiens (France)

 

1976

" Pièges à louves ", exposition personnelle à la galerie Bideau

 

1959

" Hiquily sculptures ", première exposition personnelle à la galerie The Contemporaries (New-York, USA)